J’envoie des lettres dans le monde entier 📩

 

Histoire d’enfance

Petite, et comme je vous le racontais dans un autre article, j’envoyais des lettres à des amis. En primaire, j’allais poster mes lettres à vélo, les envoyais par La Poste, les échangeais à l’école et bien sûr, vous avez surement du vivre ça aussi, j’avais des correspondants officiels grâce aux partenariats entre écoles. J’aimais beaucoup écrire, j’aimais recevoir du courrier, découvrir de nouveaux papiers, de nouveaux dessins. Par la suite, à partir du collège, j’ai commencé à développer mon anglais et ai découvert le monde de la correspondance via divers sites dédiés. Mes lettres sont d’abord parties en Suisse, puis au Japon. En grandissant, elles sont parties en Angleterre, aux Etats-Unis, en Russie et au Sri Lanka.

 

Ecrire en anglais pour progresser

Aujourd’hui, j’ai un niveau d’anglais plutôt bon, de niveau C1. A l’oral, je sais m’exprimer, je comprends et je me débrouille comme je peux, même si j’en ai beaucoup perdu. Pourtant, mon niveau d’anglais écrit est beaucoup plus élevé et j’écris avec plus d’aisance que je ne parle. Cela, je l’ai acquis grâce aux lettres. L’anglais était le seul moyen de communiquer avec mes correspondants. Ce qui est amusant, c’est qu’au début, mes correspondants et moi n’avions pas forcément le vocabulaire nécessaire pour communiquer comme nous le souhaitions. Nos lettres étaient alors courtes et très simples. Nous parlions de nos familles, de nos hobbies. Plus les années sont passées, plus nous avons acquis, ensemble, du vocabulaire et avons alors commencé à parler de politique, d’économie, de culture, de religion. Nous avons échangé sur nos pays respectifs et avons inconsciemment développé notre niveau d’anglais. Certes, j’ai appris l’anglais à l’école, en prenant toutes les options possibles, j’ai regardé des films en VOST, j’ai lu en anglais, mais la correspondance m’a beaucoup aidée et je la recommande à quiconque voudrait progresser, et ça, quelque soit votre âge.

 

Comment trouver des correspondants ?

J’ai trouvé mes premiers correspondants sur Interpals.net, et aujourd’hui, je ne recommanderais pas forcément ce site, tout simplement parce qu’il s’est rapidement transformé, selon moi, en site de rencontre. Il vous suffit de vous inscrire, de créer votre profil et de rechercher vos correspondants par pays. Ce qui coince ? Pourquoi devoir ajouter beaucoup de photos de vous si votre objectif est de correspondre par écrit et de partager des mots. Voilà la raison pour laquelle ce site s’est transformé en site de rencontre.

Après quelques essais, j’ai fait le choix de changer de site et ai découvert : http://www.penpalworld.com/. C’est ici que j’ai le plus communiqué. Je vois qu’aujourd’hui, on y publie ses photos, mais ce n’était pas le cas avant. J’ai, grâce à ce site, reçu énormément de courriers du monde entier. J’ai pu observer les différents papiers utilisés : à motifs pour le Japon, recyclé pour l’Australie.

Evidemment, envoyer une lettre n’est pas sans risque. Vous dévoilez votre adresse personnelle, votre nom, votre prénom. N’envoyez donc pas vos lettres sans un temps de réflexion, sans analyser le profil des personnes que vous souhaitez contacter.

 

Le sentiment d’euphorie

Vous vous direz peut-être qu’envoyer des lettres et aimer ça… c’est vieillot, ça n’a pas d’intérêt puisque le mail est plus rapide. C’est votre choix, mais ce que je peux vous dire, c’est qu’envoyer ou recevoir une lettre me rend heureuse. J’écris, je prépare mon enveloppe, la poste et je me dis que mon courrier va faire le tour du monde, que je vais moi-même faire une surprise à quelqu’un. Par la suite, j’ai moi aussi la surprise de trouver une lettre, souvent accompagnée d’un cadeau, dans ma boite aux lettres. Je découvre une nouvelle personne, un nouveau pays et construit parfois des relations fortes comme c’est le cas avec Ramesha, ma correspondante du Sri Lanka avec qui je communique maintenant quotidiennement sur Whatsapp, même si nous continuons de nous envoyer des cadeaux par voie postale.

 

Que vous cherchiez à améliorer votre anglais ou celui de vos enfants, que vous aimiez écrire des lettres, lancez-vous ! Vous en tirerez beaucoup de bénéfices. Et si vous hésitez, que vous avez toujours quelques questions en tête, je suis évidemment là pour vous accompagner.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *